FM Environnementale de Kourounikoto

Installation
Matériel
Couverture radio
Programmes

________________________________________________________________________________________________

Installation

 

La radio de Kourounikoto et ses animateurs

La FM Environnementale Baoulé Kourounikoto a été installée dans le village éponyme dans le cadre d’un programme de financement du FFEM (Fonds Français pour l’Environnement Mondial) pour aider à la préservation de l’environnement.
Le village de Kourounikoto a été choisi pour implanter la radio en raison sa position centrale sur le nord de la réserve. Les formations des animateurs – journalistes et des techniciens ont été financées par le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement).

Matériel

Le studio de la radio de Kourounikoto a été équipé d’une console analogique et de magnétophones à K7.

Le village de Kourounikoto est alimenté en électricité, mais l’énergie de la radio provient de 4 panneaux solaires. L’électricité est stockée dans des batteries solaires posées sur le sol à l’intérieur de la régie de la radio.

Le local qui comporte un studio et une régie est en banco (terre compressée avec de la paille) et le sol est en en terre battue, ce qui engendre beaucoup de poussière, une poussière nuisible pour le matériel.

(haut de page)

Couverture radio

 

 

La radio couvre correctement les villages de la commune de Kourounikoto et les auditeurs, nombreux, se sont réunis en club pour soutenir leur radio. Pourtant, le manque de fonds est crucial : les 4 animateurs et les 2 techniciens sont bénévoles depuis 5 ans et aucune réserve financière ne peut permettre d’entretenir le matériel, déjà dans un état précaire.


(haut de page)

Programmes

La radio de Kourounikoto diffuse environ 15% de programmes sur l’environnement. Elle rend en service public en annonçant les dates d’ouverture des couloirs de transhumance, de mise à feu de la brousse, ou encore la météo.Elle diffuse les lieux et heures de rendez-vous pour les activités de reboisement, pour que les paysans puissent récupérer les pieds ou les pousses issus des pépinières entretenues par les gardes forestiers de l’OPNBB (division du ministère de l’environnement du Mali).


La pépinière de l'OPNBB, Kourounikoto

(haut de page)


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Ce blog et son contenu sont soumis à la licence Creativ Commons

    by-par Agnès Rougier / nc-utilisation non commerciale / sa-partage des conditions à l'identique

    Creative Commons Attribution icon Creative Commons Noncommercial icon Creative Commons Share Alike icon

%d blogueurs aiment cette page :